Quelle est l’économie réalisée en comparant l’assurance emprunteur ?

Avec l’essor d’Internet, il est relativement facile de confronter tous les contrats afin de sélectionner le plus intéressant. L'assurance emprunteur n’échappe pas à cette règle puisque vous pouvez comparer les diverses formules. 

La loi Hamon facilite le transfert de votre assurance

Aujourd’hui, pour réaliser de confortables économies, vous ne pouvez pas passer à côté des comparateurs en ligne. Grâce à votre profil, vous ciblez rapidement l'assurance emprunteur qui répond à vos attentes. Avec cette méthode, vous réduisez considérablement cette dépense et sachez qu’il est possible de changer d’organisme pratiquement tous les ans. C’est la loi Hamon qui permet cette modification de votre contrat. 

Jusqu’à 10 000 euros peuvent être économisés

D’ailleurs, vous n’êtes pas contraint de souscrire une assurance emprunteur auprès de votre établissement bancaire ou de l’organisme financier qui vous propose le prêt. En faisant jouer la concurrence, vous abaissez cette dépense de près de 10 000 euros puisque la cotisation est parfois divisée par deux. C’est une moyenne, il faut donc étudier les dossiers et interroger les sociétés pour connaître le montant exact. De plus, si vous optez pour les services d’un courtier, vous pouvez réduire à nouveau la somme puisque ce professionnel négocie les termes du contrat en utilisant ses connaissances, les tendances du marché et les pratiques de ces organismes. 

Envisagez une négociation pour l'assurance emprunteur

Votre profil a également un rôle important dans le calcul puisque votre âge et votre état de santé ont un impact sur la cotisation. Si par exemple, vous avez une profession à risque, l’organisme aura tendance à accroître le montant de la mensualité. En parallèle, une autre réduction est possible si vous choisissez un co-emprunteur. Dans la plupart des cas, c’est une baisse de 10 % qui est observée. Ne négligez pas cette souscription lors de la signature de votre crédit ou pendant la renégociation de votre contrat.

Laisser un commentaire